Règlement chèques ou espèces

Tiffany Pivoteau
Ostéopathe D.O. Montigny-le-Bretonneux

Santé

Une mauvaise respiration peut-elle jouer sur notre mal de dos ?

La respiration et les maux de dos peuvent être liés. A travers cet article votre ostéopathe Tiffany Pivoteau exerçant à Montigny-le-Bretonneux vous guide dans la compréhension de votre respiration et ce dans un but bien précis : réduire vos douleurs de dos.

Mécanisme de la respiration

La respiration se décompose en deux temps : l’inspiration et l’expiration.

L’inspiration est dite active, elle se traduit par la contraction de différents muscles, à l’inverse de l’expiration, qui elle est dite passive, c'est-à-dire qu’elle ne fait pas appel à une contraction musculaire.

Le muscle principal de la respiration est le diaphragme. Comme on peut le voir sur le schéma ci-dessous il s’insert au niveau des côtes et des vertèbres lombaires.

L’inspiration va se caractériser par la contraction et l’abaissement de ce muscle laissant l’espace et la pression nécessaire aux poumons de remplir leur fonction. Lorsque la respiration se veut importante comme lors d’un effort physique se sont les « inspirateurs accessoires » les muscles scalènes, petit et grand pectoral ainsi que le muscle sterno-cleido-occipito-mastoidien qui de part leurs insertions élèvent la cage thoracique, il s’agit d’une respiration principalement thoracique. La respiration thoracique est bien évidemment suffisante à l’oxygénation du corps et donc à la survie mais ne peut remplir les mêmes fonctions que la respiration abdominale.

Quel autre rôle important joue le diaphragme ?

Le diaphragme à travers son mouvement d’élévation et d’abaissement participe à une meilleure digestion, son action mécanique sur le colon favorise le transit ainsi que le retour veineux.

Le secret d’une bonne respiration : la respiration abdominale

Une grande partie des patients ont tendance à avoir une respiration thoracique, il s’agit d’une respiration haute. Cette respiration est mise en place automatiquement lors de stress. Elle résulte d’une sur sollicitation des inspirateurs accessoires (scalènes, petit, grand pectoral et SCOM) et traduit une hypertonie de ces muscles. Cette hypertonie peut  générer à terme  des douleurs à type de torticolis dans les cas les plus aigus et à des cervicalgies, céphalées ou autres tensions au plus long terme.

Quelle place a le diaphragme dans le traitement ostéopathique ?

De part la physiologie de ce muscle, il sera intéressant de venir le tester et si besoin de venir l’inclure dans le traitement ostéopathique dans les traitements de vos différents motifs de consultations : cervicalgies, dorsalgies, lombalgies, sciatalgie (douleur du sciatique), céphalées….

En fin de consultation votre ostéopathe Tiffany Pivoteau exerçant à Montigny-le-Bretonneux vous donnera différents conseils et exercices pour travailler votre respiration abdominale.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par MES OSTEOS

Connexion